Block title
Block content
turned_inReportage

A l'occasion des Journées Européennes des Métiers d'Art 2017, Sandrine Roudeix, photographe et romancière, a sillonné les routes de France pour partir à la rencontre de professionnels d'exception. Transmission, coopération, transdisciplinarité, préservation environnementale... Tous se font les ambassadeurs des liens à l'honneur pour cette 11ème édition. #SavoirFaireDuLien

Tout a commencé par une rencontre. Tout commence toujours par une rencontre.

Le trio de sculpteurs Mydriaz pour Madame Figaro en 2015, une page dans la rubrique « Preview » qui pointe les talents demain. Quelques jours plus tard, mon téléphone sonne. L’Institut National des Métiers d’Art a aimé mon regard « rock & glamour » et souhaite me rencontrer. Rendez-vous est pris sous le viaduc de briques qui borde l’avenue Daumesnil la veille de Noël. Deux heures et mille idées plus tard, Marie-Hélène Frémont, Nicolas Rizzo et Camille Bidaut me donnent carte blanche pour réaliser une série de portraits pour les Journées Européennes des Métiers d’Art 2016. Six artistes parisiens qui dessinent le nouveau visage de l’artisanat, héros modernes de nos quotidiens.

Deux mois après, le pari est réussi. Les six images portent avec enthousiasme l’esprit vif et singulier du secteur en mutation et plusieurs magazines ont utilisé mes photos en couverture. Lorsque Marie-Hélène, Nicolas et Camille me recontactent il y a quelques mois, c’est pour renouveler le pari mais à l’échelle nationale.

Treize portraits pour treize régions. Treize artisans d’art. Treize métiers. Treize ateliers. Treize rencontres, surtout. Un cadeau et une aventure. Au volant d’une voiture ou au chaud dans un train, me voilà sillonnant l’Hexagone des Hauts de France à la Provence Alpes Côte d’Azur, de la Bretagne au Grand Est, en passant par la Normandie, la Nouvelle Aquitaine, le Pays de Loire, le Languedoc Roussillon, la Bourgogne France-Comté, le Centre, l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Ile de France et la Corse pour faire connaissance avec ces artistes aux parcours cimentés de passion et de détermination.

Faire connaissance, c’est me lier le temps d’une journée à ces hommes et femmes que je ne connaissais pas la veille et que je vais tenter de traduire en images et en mots. Alors que le titre de la campagne de communication porte sur le « savoir-faire du lien », je m’interroge. Qu’est-ce que faire du lien, dans mon métier comme dans ma vie ? C’est d’abord être curieuse. L’envie de découvrir l’autre, le regarder, l’écouter, comprendre de quel bois, verre, ardoise, il est fait. C’est ensuite trouver l’intersection, ce qui fait qu’on a des choses à partager, des goûts, des quêtes, des doutes, des rêves. On a tous des chemins plus ou moins bosselés qui nous sculptent et nous rendent uniques. Notre humanité. C’est enfin arrondir l’œil et adoucir la voix, bienveillants forcément, pour vivre le meilleur de soi et des autres.

Dans ce tour de France des Métiers d’Art, pendant deux mois, j’ai vécu tout ça avec Thomas Formont, Corinne Jourdain, Jean-Pierre Lengrand, Claire Babet, Piétro Seminelli, Marielle Philip, Natalina Figarella, Vincent Breed, Prune Faux, Philippe Garenc, Julie Giraud et Antoine Ronco, Yann Pajot et Paulina Okurowska. Une grande chance. Merci à eux.

Texte et photographies signés Sandrine Roudeix.

Block title
assignment
Vous aimez cet article, recevez la newsletter de l'INMA Block content